jeudi , 14 décembre 2017

L’élaboration du curriculum vitæ, par où commencer ?

Pourquoi un curriculum vitæ?

Curriculum vitæ est un terme latin qui signifie « chemin de vie ». Son utilité première est de révéler à l’employeur qui vous êtes et quelles sont vos compétences. Le curriculum vitæ est votre carte de visite, un résumé de votre carrière et de votre scolarité qui est donné à un employeur dans le but d’obtenir une entrevue d’embauche. C’est un outil de marketing visant à éveiller suffisamment l’intérêt et la curiosité du lecteur pour l’inciter à vous téléphoner ou à vous convoquer en entrevue.
Saviez-vous que le tiers des dirigeants ne passent pas plus d’une minute à lire votre C.V. ? Comme les C.V. sont examinés rapidement, il est essentiel qu’ils soient brefs, sans fautes et pertinents. Il est donc important d’en dire juste assez pour éveiller l’intérêt et encourager la personne qui le lit à en savoir davantage. Un bon C.V. va droit au but et n’inclut pas de renseignements non appropriés à l’emploi postulé. De plus, il fait abstraction de tous les renseignements personnels qui n’ont rien à voir avec le poste recherché: âge, date de naissance, numéro d’assurance sociale, état civil, numéro de permis de conduire, etc. Enfin, un bon C.V. est accrocheur, original et incite l’employeur à vous rencontrer pour en savoir davantage.

L’élaboration du curriculum vitæ, par où commencer ?

Étape 1

Vous devez en quelque sorte faire le bilan de vos acquis dans les différentes sphères d’occupation et d’intérêts : scolarité, expérience professionnelle, bénévolat, qualifications particulières, intérêts, promotion, récompense honorifique, bref tout ce que vous avez accompli et qui peut intéresser un employeur. Inscrivez ce qui vous vient en tête, ne vous mettez pas de balises.

 Étape 2

À cette étape, il est important de définir votre objectif de carrière ce qui vous permettra de faire un tri judicieux parmi les renseignements recueillis. Votre objectif de carrière doit indiquer à l’employeur ce vers quoi vous aspirez comme objectif professionnel. Énoncé en deux ou trois lignes, il exprime également ce que vous voulez développer pour y accéder.

Pour la formulation de votre objectif, posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je veux faire ?
  • Pour qui et avec qui je veux travailler ?
  • Quel niveau de responsabilités ?

Par exemple, une enseignante pourrait se demander :

  • Qu’est-ce que je veux faire ? Enseigner
  • Où? Dans une école publique
  • À qui ? À des enfants autistes
  • Quel niveau de responsabilité ? Titulaire de classe

Son objectif pourrait alors se lire comme suit :
Possédant une formation universitaire en enseignement primaire, je désire obtenir un poste de titulaire d’une classe d’enfants autistes dans une école publique afin de parfaire mes connaissances dans ce domaine particulier.

Votre objectif ne doit pas être trop général, sinon il ne suscitera pas l’intérêt du lecteur. En le lisant, l’employeur doit comprendre clairement vos buts. Dans le cas contraire, éviter d’en rédiger un, car cela pourrait davantage vous nuire.

À la suite de la formulation de votre objectif, faites la sélection des renseignements répertoriés préalablement. Éliminez les éléments qui ne semblent pas pertinents et conservez ceux qui ont un lien direct et qui pourront vous aider à atteindre votre objectif de carrière. Par exemple, si vous désirez occuper un poste d’agent de bureau, tentez de regrouper les éléments de votre bilan qui se rattachent à ce domaine et n’incluez pas ceux qui ne sont pas pertinents, un cours de massothérapie, par exemple. Il se peut et il est même préférable que vous ayez à préparer plus d’une version de votre C.V. En créant un C.V. ciblé et adapté à l’emploi postulé, vous mettez en valeur votre degré de compétence et d’expérience directement lié au poste. Prenons l’exemple suivant :

Martine est psychologue et possède une vaste expérience en intervention auprès des enfants trisomiques et des femmes souffrant d’alcoolisme. Elle apprend par une collègue que l’école secondaire où elle travaille recherche un psychologue pour enfant. Martine désire aussi postuler pour un emploi dans un centre de désintoxication. Afin de démontrer plus précisément à l’employeur qu’elle possède l’expérience appropriée, Martine décide d’adapter son C.V. à chaque demande d’emploi. Pour le poste à l’école, elle mettra en
lumière son expérience acquise durant ses stages et son implication bénévole à l’hôpital pour enfants. Dans l’autre cas, elle misera davantage sur son expérience comme intervenante auprès des femmes alcooliques et sur son implication dans le groupe d’alcooliques anonymes. Elle n’oubliera pas d’évoquer qu’elle effectue une recherche scientifique concernant la capacité d’adaptation des adultes en situation de stress intense, car elle sait que l’employeur recherche un candidat avec une bonne capacité d’analyse.

En personnalisant votre C.V. pour l’adapter à chaque offre d’emploi, vous augmenterez vos chances de cibler davantage l’information qui intéressera l’employeur et de remettre un C.V. précis et succinct. Par contre, si vous n’avez pas beaucoup d’expérience il sera difficile de l’adapter chaque fois, alors optez pour un C.V. contenant une information plus générale.

Sous la rubrique Objectif de carrière, il est intéressant de retrouver la synthèse de votre expérience. En deux ou trois lignes l’employeur peut se faire une idée de votre profil.

Par exemple :
Possédant plus de 10 ans d’expérience dans le domaine de la gestion des ressources humaines, je détiens une spécialisation en dotation plus particulièrement en ce qui a trait à l’élaboration des profils de compétence et à la sélection de personnel.

De cette manière, l’employeur aura une idée globale de votre expérience et sera disposé à poursuivre la lecture de votre C.V. Encore une fois, sachez agencer vos compétences avec l’offre d’emploi en question.

Étape 3

La prochaine étape consiste à rédiger votre curriculum vitæ. Il existe différentes formules de présentation. En voici trois exemples.

C.V. chronologique

Dans cette formule, les renseignements sont placés en ordre chronologique, du plus récent au plus ancien. Vous pouvez vous permettre d’utiliser ce format si votre expérience est assez continue et que votre progression en emploi est assez régulière. Le C.V. chronologique permet de mettre l’accent sur l’expérience la plus récente et sur l’évolution progressive des niveaux de poste. Par contre, cette formule n’est pas appropriée si vous avez eu une succession d’emplois courts et disparates, une absence du marché du travail assez significative ou que vous n’avez pas beaucoup d’expérience.

exemple_cv_chrono

C.V. fonctionnel

Cette formule tient compte davantage des compétences et met l’accent sur les fonctions remplies avec succès au lieu de focaliser l’attention sur la succession des différents emplois. Les réalisations et les parcours professionnels sont classés par domaine d’expérience ou par secteur d’activité, indépendamment de l’ordre chronologique. Cela permet de mettre les forces en valeur et ne favorise pas l’aspect historique de la carrière. Plus difficile à rédiger, c’est cependant un très bon outil pour ceux qui ont été absents du marché du travail ou qui ne possèdent pas beaucoup d’expérience.

cv_fonctionnel

C.V. mixte

Si vous cherchez à mettre vos compétences et votre expérience de travail en valeur, le C.V. mixte combine les éléments des C.V. chronologique et fonctionnel.

cv_mixte

Éléments à éviter dans la rédaction

  • Rédiger un curriculum vitæ trop long. Il faut tenter de synthétiser l’information en deux pages ou trois au maximum. Il n’est pas rare que l’employeur reçoive une centaine de candidatures pour un seul poste, alors il est important que le C.V. soit clair et concis.
  • Faire des fautes d’orthographe. Il est certain que votre C.V. ira terminer ses jours dans la poubelle !
  • Fournir la raison de départ de votre dernier emploi.
  • Inscrire des données sur l’âge, le sexe, l’état civil, le numéro d’assurance sociale.
  • Inclure une photo.
  • Utiliser une page couverture.
  • Opter pour du papier couleur (sauf si vous êtes dans le domaine des communications, du marketing ou des arts)
  • Faire des modifications à votre C.V. à la main. Si vous avez une correction à faire, retaper cette information.
  • Annexer des copies de lettres de recommandation ou de relevés de note. Si l’on vous convie à une entrevue, vous pourrez alors apporter la documentation pertinente.
  • Changer les dates pour mentir ou cacher des choses. Si l’employeur le découvre, vous êtes certain de ne pas obtenir un emploi.

Petite enquête…

Développement des Ressources humaines Canada, a mené sa petite enquête et a demandé à des employeurs de leur exposer ce qui les dérangeait le plus dans la présentation des C.V. qu’ils recevaient. Voici les bêtes noires des employeurs au sujet du C.V.

  • Plus de deux pages
  • Papier de couleur
  • Fautes de frappe, d’orthographe et de grammaire
  • Corrections apportées à la main
  • Énumération d’emplois antérieurs sans intérêt
  • Répétition
  • Exagération évidente des responsabilités
  • Papier de mauvaise qualité
  • Photocopie d’une photocopie

En conclusion, retenez que vous ne passerez jamais trop de temps à raffiner votre C.V. et à le mettre à jour.