Les Garderies au Québec

t_7Il n’est pas très facile de s’y retrouver quand on doit chercher une garderie au Québec! Plusieurs termes sont utilisés pour designer les services de garde. Démêlons tout ça pour les futurs parents/immigrants :

CPE : Ce sont les Centres de la Petite Enfance, les fameuses garderies à 7$ par jour. Elles sont dans des installations subventionnées par le gouvernement. Elles sont régies par un conseil d’administration. Les éducatrices (minimum 2 sur 3) sont diplômées en intervention de la petite enfance.

Ces CPE sont très peu accessibles en ce moment. Les listes d’attente sont très longues (2,3 voir 4 ans). Il est donc conseillé de ne pas chercher à tout prix une place dans un CPE. À moins de provenir d’un milieu défavorisé ou d’avoir un enfant handicapé (priorités parfois accordées), vos chances d’obtenir une place sont minces. Il y a environ 60 enfants par CPE. Temps plein ou partiel.

Garderies privées en installation : le nom le dit, il s’agit de garderies privées, donc à but lucratif pour la plupart d’entre elles. Généralement de grosses garderies (60 à 80 enfants) et si certaines d’entre elles sont subventionnées, la grande majorité ne le sont pas. Les prix varient entre 25$ et 40$ par jour. Il y a presque toujours un comité où les parents peuvent participer aux décisions concernant le fonctionnement de la garderie. Horaires plus flexibles (certaines offrent un service de soir/nuit/week-end). Beaucoup offrent un service à temps partiel et des extras comme cours d’anglais/espagnol, gymnastique, informatique, etc. Les services de garde sont inspectées régulièrement.

Garderies privées en milieu familial : Ce sont des garderies dans des maisons privées. On compte un bon nombre de ces garderies qui sont pour certaines subventionnées et offrent des places à 7$. Les autres offrent surtout des places à environ 25$ par jour, parfois plus. Comme la loi prévoit un maximum de 6 enfants par éducatrice(eur) et que c’est souvent une mère au foyer qui gère le service de garde, c’est un milieu plus calme. Les principaux inconvénients de ce type de services est le risque de fermeture impromptue de la garderie (grossesse, déménagement ou autre). Il existe d’excellents services de garde en milieu familial.

Halte-Garderie : Service de garde occasionnel. Généralement offert dans des établissements publics (centres commerciaux), garderies privées ou en milieu familial. Plutôt rares.

Gardienne à domicile (nounou) : Plutôt rares si l’on en veut une à temps plein. Les coûts et services varient selon la personne. Certaines nounous n’émettent pas de reçus : dans ce cas, vous n’aurez droit à aucun crédit d’impôt et aucun recours en cas d’accident.

Il n’y a pas un type de garderie meilleur que l’autre. Un CPE n’est pas forcément de meilleur qualité qu’une garderie en milieu familial par exemple. La qualité des services de garde varie d’un endroit à l’autre, c’est pourquoi il faut vraiment magasiner. Certains parents retirent leurs enfants d’une garderie dès qu’ils mettent la main sur une place à 7$ par jour. Rappelez-vous qu’il faut tenir compte de la satisfaction du service actuel reçu par rapport à votre enfant avant de le changer subitement d’endroit…

À savoir que les places pour poupons (bébés de moins de 18 mois) sont toujours très restreintes dans un service de garde, étant donné que ces bébés exigent un ratio plus serré (1 éducatrice pour 5 poupons en installation, 2 poupons maximum en milieu familial pour une même éducatrice). Autre chose, la plupart des garderies comblent leurs places à partir de septembre (planification faite vers mai-juin), c’est donc une période plus facile pour placer l’enfant.

Pour la recherche, il n’est pas absolument nécessaire d’avoir mis Junior sur une liste d’attente dès sa conception. Un guichet unique d’inscription a vu le jour en 2009, BILA, mais ce système n’est pas encore au point puisque tous les services de garde ne sont pas membres et qu’il manque tellement de places en installation (subventionnée ou non)! En plus de votre inscription à cette liste d’attente centralisée, il est donc suggéré de vous inscrire aux autres établissements non-membres de BILA ainsi que de procéder à une recherche via le site magarderie.com. Ce site est une référence pour trouver un service de garde selon votre localité. Tout est mis à jour très fréquemment puisque les entreprises affichent elles-mêmes. La meilleure chose à faire est de prendre le téléphone et de faire des appels, de rappeler, de parcourir également les annonces classées, sur les babillards et aussi d’en parler (beaucoup) autour de vous. Plusieurs parents trouvent une garderie grâce au réseautage.

N’hésitez pas à venir visiter les endroits qui vous intéressent et à poser des questions (menus, qualifications, prix, mode de paiement, activités offertes, etc.) Il est courant que des frais d’inscription soient exigés. Dans la région métropolitaine de Montréal, la plupart des services de garde ont l’habitude de traiter avec des étrangers, d’ailleurs beaucoup sont justement gérées par des communautés culturelles.

Si vous bénéficiez d’une place en garderie au coût de 7$/jour, vous n’aurez droit à aucun crédit d’impôt, normal étant donné que vous profitez déjà de la subvention. En revanche, si vous payez pour une place non subventionnée, vous pouvez obtenir un crédit d’impôt et profiter aussi d’un remboursement anticipé. Les crédits sont calculés en fonction du revenu familial brut. Faites les calculs, selon vos revenus. Une garderie à 25$ par jour vous coûtera moins cher que le prix demandé grâce aux crédits d’impôt. N’hésitez pas à en profiter!

Crédit d’impôt pour frais de garde

Source: Immigrer contact

Auteur de l’article : Charles-Henry