dimanche , 23 septembre 2018

La ville de Québec géopolitique

Berceau de l’Amérique française

carte-quebecLa ville de Québec est la capitale nationale du Québec. Ce dernier (le Québec) est l’une des provinces de l’est du Canada. C’est un peu confondant de s’y retrouver dans une conversation lorsqu’on n’est pas familier avec les subtilités qui distinguent les 2 entités. Mais on apprend vite à comprendre et à se démêler! C’est le resserrement du fleuve entre Québec et Lévis (ville sur la rive sud du fleuve St-Laurent) qui aurait donné son nom à la ville. Kebec est un mot algonquin signifiant “ là où le fleuve se rétrécit”. D’autres théories sont avancées pour expliquer l’origine du nom mais elles sont moins répandues. Lors de la création de la Confédération canadienne en 1867, d’autres noms ont été considérés pour éviter toute ambiguïté avec le nom de la nouvelle province, mais le nom de la ville était déjà inscrit dans le coeur de ses habitants. On décida par conséquent de vivre avec les quiproquos!

Québec est la principale agglomération urbaine de l’est du Québec. Elle est située au milieu de la zone habitée de la province, sur les rives du fleuve St-Laurent. On la surnomme “La vieille Capitale” parce qu’au cours du temps, elle a été successivement la capitale de la Nouvelle-France, du Bas-Canada et puis, pour un temps, celle du Canada. Son histoire est riche et intéressante. La région a été découverte par Jacques Cartier en 1534, mais c’est Samuel de Champlain qui fondera officiellement la ville en 1608. À cette époque, les guerres de domination européenne font rage et les nouvelles colonies n’échappent pas à ces conflits. La ville est sous domination française jusqu’en 1759. La bataille des Plaines d’Abraham signera définitivement le sort des Canadiens-Français. Cette bataille est remportée par les Anglais et la capitale de la Nouvelle-France et remise aux troupes britanniques. Cet événement majeur changera la vie des habitants et modifiera la face du nouveau monde pour toujours.

Depuis le début des années 2000, Québec est l’une des villes canadiennes les plus prospères. Elle possède le plus bas taux de chômage au pays et les secteurs des biotechnologies, de la manufacture, du tourisme, des sciences de la vie, de la santé et de la nutrition, des assurances et des technologies appliquées sont en plein essor. Québec est également un centre portuaire important : son port est le troisième en importance au pays en termes de tonnages. De plus, il reçoit près de 70 000 croisiéristes et 30 000 membres d’équipages par année.

Le Parlement du Québec ainsi que la plupart des institutions provinciales siègent dans la ville. Cette dernière est de plus le chef-lieu de l’agglomération de Québec, de la communauté métropolitaine de Québec et de la région administrative de la Capitale-Nationale. Son maire, élu comme indépendant et en poste depuis 2007, se nomme Régis Labeaume. L’Équipe Labeaume comble 25 des 27 sièges au conseil municipal, ce qui laisse 2 sièges pour 2 élus indépendants.

En 2008, Québec célébrait son 400e anniversaire en grandes pompes, soulignant ainsi sa position de berceau de la civilisation française en Amérique. Des célébrations ont eu lieu un peu partout dans l’hémisphère nord et les répercussions économiques et culturelles de cet événement grandiose se font encore ressentir dans la cité.