mardi , 21 novembre 2017

La culture québécoise

Société d’expression française en Amérique du Nord, le Québec nourrit un attachement profond à sa culture. Symbole même de son identité, la culture québécoise jumelle des racines françaises à un héritage autochtone, tout en étant influencée par la proximité des États-Unis et la population multiethnique qui compose son visage démographique.C’est le développement des médias de masse de la première moitié du XXe siècle qui permettra à la radio, au cinéma et à la télévision québecoise de contribuer au développement d’une culture collective unitaire en renvoyant aux Québécois une image d’eux-mêmes. La révolution tranquille achèvera le travail en poussant résolument le Québec à développer ses propres idées culturelles. Depuis, la colonie artistique ne cesse de s’agrandir et rayonne de plus en plus internationalement (Céline Dion, Linda Lemay, Rock Voisine, Coeur de Pirate, Marie-Josée Croze, Marc-André Grondin, Le cirque du soleil, etc!)

La culture québécoise est un concept qui englobe les aspects spirituel, matériel, intellectuel et affectif de la société québécoise. Ce terme réunit les arts, la littérature, les mœurs, le système de valeurs, les traditions et les croyances collectives des Québécois. Née de la majorité francophone du Québec, elle découle principalement de la culture française et catholique des premiers arrivants européens dans la vallée du Saint-Laurent. Au cours des siècles, plusieurs emprunts et influences se sont greffés à la culture québécoise (Les cultures amérindienne, britannique, latine, américaine). Au XXe siècle, plusieurs vagues d’immigration se succèdent et apportent de nouveaux traits distinctifs à la culture québécoise. Parmi les communautés culturelles importantes, on compte les Italiens, les Chinois, les Haïtiens, les Espagnols, les Juifs, les Grecs, les Portugais et les Libanais.Comme le reste du Canada, le Québec est fortement influencé par la culture américaine, surtout depuis la seconde moitié du XXe siècle. Les élites culturelles, ecclésiastiques et nationalistes québécoises se sont longtemps inscrites dans une logique de conservation et de survivance par rapport aux sociétés anglophones au centre desquelles le Québec est enclavé. Ce protectionnisme culturel principalement dirigé pour le maintien de la langue française, s’est également traduit par l’adoption de lois encadrant son usage telle que la Charte de la langue française et la formation d’institutions gouvernementales tel que l’Office québécois de la langue française.

Les femmes

Le Québec jouit d’une philosophie de liberté, d’égalité et d’ouverture en ce qui concerne les sexes. Quoique les femmes n’y aient obtenu le droit de vote qu’après les autres provinces canadiennes, le Québec est aujourd’hui à l’avant-garde du féminisme depuis la révolution tranquille. Les mouvements féministes actifs se sont insérés dès la Seconde Guerre mondiale et ont depuis lancé des mouvements repris à travers le monde telles que la marche pour la libération de la femme et la journée internationale des droits de la femme. Il y a également un parti politique de gauche qui se proclame féministe, Québec Solidaire.

La religion

Les Québécois sont à majorité catholique, issus de la France monarchique (pré-républicaine). Depuis la révolution tranquille, beaucoup de Québécois sont non-pratiquants. Par conséquent, la majorité d’entre eux sont pour la laïcisation de l’État. Par contre, un débat est lancé: doit-on enlever les symboles religieux, comme la croix à l’Assemblée nationale? En vue de faire la laïcisation de l’État, certains affirment que cela est nécessaire et d’autres affirment le contraire puisque ces symboles ne seraient pas de nature religieuse mais bien historique. L’arrivée des Britanniques introduisit quelque peu la religion anglicane, sans pouvoir ni vraiment tenter de convertir les catholiques, extrêmement fidèles à leur religion jusqu’à tout récemment.

Les habitudes alimentaires

Les Québécois présentent actuellement des habitudes alimentaires qui se sont construites à partir de plusieurs influences culturelles. Les influences majeures furent d’abord françaises et amérindiennes, puis britanniques et irlandaises, et enfin américaines, bien que certaines influences connexes puissent aussi être rapportées. Le mélange des saveurs donne une couleur particulière, non seulement aux mets traditionnels du terroir québécois, mais aussi aux plats d’un Québec contemporain.

À partir des années 1950, les États-Unis ont exercé une influence très importante sur la gastronomie, non seulement québécoise mais aussi mondiale, en propulsant le poulet frit et le hamburger au rang de nourriture populaire par excellence. Les décennies 1970 et 1980 ont vu le retour d’un certain raffinement alimentaire, largement fondé sur la revitalisation de la nourriture dite «du terroir». Enfin, depuis les années 1990, l’arrivée sur les marchés et surtout l’adoption de denrées considérées comme exotiques (par exemple le couscous et plus récemment, les sushis) peut être envisagée comme un effet direct de l’accélération du mouvement de mondialisation. De nos jours, la majorité des agglomérations urbaines comptent une variété impressionnante de restaurants où l’on peut déguster les cuisines du monde: les soupes-repas asiatiques ou les mets libanais côtoient allègrement le «pâté chinois» et le «cipâte» des aïeules.

Les sports

Au Québec, le sport universitaire (surtout le football) est très suivi, mais le hockey reste le sport national. Montréal fut l’une des premières villes à avoir une équipe de hockey professionnelle. Elle est celle qui possède le plus grand nombre de Coupes Stanley et a engendré beaucoup de légendes. Montréal a aussi déjà possédé une équipe professionnelle de baseball alors que Québec a possédé son équipe de hockey professionnelle dans la ligue nationale de hockey. Les Québécois aiment le sport et possèdent généralement une opinion sur leur équipe en plus de s’identifier à la réussite de cette dernière. S’intéresser au sport est une façon d’intégrer la culture québécoise tout en ayant beaucoup de plaisir!

Les événements

Au Québec, la saison estivale nous apporte son lot de festivals et d’événements en tous genres. C’est le moment de l’année où l’on peut facilement découvrir la musique, les films et les activités préférées des Québécois.

  • Festival international de jazz de Montréal
  • Festival Juste pour rire
  • Carnaval de Québec
  • Festival d’été de Québec
  • Festival Montréal en Lumière
  • Francofolies
  • Festival International Nuits d’Afrique de Montréal
  • Grand Rire de Québec
  • Festival western de Saint-Tite
  • Festival de la Gibelotte à Sorel-Tracy
  • Festival international des montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Festival de montgolfières de Gatineau
  • Festival des Rythmes du Monde à Saguenay (Chicoutimi)
  • Festival du Lac des Nations à Sherbrooke
  • Mondial des Cultures (anciennement Festival Mondial de folklore)
  • Heavy Mtl
  • Osheaga
  • Jonquière en Musique
  • Festirame (Alma)
  • Tam Tam Macadam (Alma)
  • Et plusieurs autres…

L’émission ici et là se demande ce qu’est la culture québécoise? Très intéressant!