jeudi , 14 décembre 2017

Les métiers de la construction au Québec

Les emplois en construction ont la réputation d’être très difficiles à obtenir mais voilà que les choses changent!

Le Québec aura besoin d’environ 14 000 nouveaux travailleurs de la construction chaque année pour les prochaines années. Les besoins sont tels que les diplômés des centres de formation professionnelle ne réussiront pas à combler tous les postes disponibles. À Montréal,1200 élèves sont admis dans 16 programmes de formation chaque année, ces programmes reçoivent 7000 demandes! On peut attendre jusqu’à 18 mois pour pouvoir être accepter à l’école.

La difficulté d’accès à une formation de qualité est l’une des causes qui engendre la rareté de travailleurs diplômés. D’autres facteurs expliquent cette pénurie de main d’oeuvre, soit le roulement de personnel (départ à la retraite, réorientation, création de sa propre entreprise) et par dessus tout, les nombreux projets de construction annoncés par les gouvernements.

Les investissements publics permettent de mettre en branle plusieurs chantiers de millions, voire de milliards de dollars, dans les grandes villes (Québec: ex. Réaménagement de l’échangeur des autoroutes Charest et Robert-Bourassa, projet d’un futur amphithéâtre/Montréal: ex. Modernisation du CHU Sainte-Justine, remplacement du pont Champlain), mais aussi partout dans la province. De même, les investissements privés ne sont pas négligeables, même si un ralentissement de la construction résidentielle est prévu au cours des prochaines années. Le secteur demeure vigoureux.

Nous prenons donc la peine d’écrire un petit article sur les métiers de la construction parce que ce sont des métiers intéressants et recherchés. Ces métiers manuels, souvent pratiqués à l’extérieur, procurent un salaire respectable et n’exigent pas de nombreuses années d’études. La pénurie est tellement importante que les entreprises ont la possibilité d’embaucher des travailleurs sans diplôme si ces derniers s’engagent à suivre la formation nécessaire dès qu’une place se libère sur un banc d’école…

Donc si vous venez d’arriver au Québec et que vous avez une formation en construction, vous pouvez vous trouver du travail dans le domaine facilement! Si vous désirez faire un retour aux études mais que vous être pressé et que 5 ans d’université ne vous intéressent pas, vous pouvez considérer les métiers de la construction puisque le taux de placement est de 100% (vous pourrez même travailler en attendant d’être accepté dans le programme qui vous intéresse), si vous êtes ingénieur, architecte, chauffeur de véhicule lourd et que vous attendez la reconnaissance de vos dîplomes vous considérerez peut-être un métier de la construction en attendant de pouvoir pratiquer votre vrai emploi. Ce milieu de travail s’ouvre de plus en plus aux nouveaux arrivants.

Pour en savoir plus:

Les métiers de la construction, où la pénurie de main d’oeuvre est la plus criante:

  1. Carreleur
  2. Couvreur
  3. Installateur de système de sécurité
  4. Peintre
  5. Plâtrier
  6. Ferblantier
  7. Monteur-mécanicien (vitrier)

Commission de la construction du Québec, pour tout savoir sur les métiers de la construction et les perspectives d’emploi: CCQ

Les métiers de la construction sont des métiers réglementés, pour tout savoir sur la réglementation et pour savoir comment obtenir votre certification: Réglementation et Certification

Quelques écoles qui offrent les programmes de formation:

École Montréal

École ville de Québec

École des métiers de la construction de Montréal

Bulletin d’information sur le domaine de la construction au Québec:

Info-Construction