mardi , 23 octobre 2018

L’entente France-Québec

L’entente France-Québec

En 2008, le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le président de la République française, Nicolas Sarkozy, ont entériné une Entente entre la France et le Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles.Par cette entente, la France et le Québec s’engagent à reconnaître les qualifications professionnelles de certains diplômés. Cette reconnaissance des qualifications professionnelles facilitera les démarches en vue d’exercer légalement une profession ou un métier réglementés dans les 2 pays. Les arrangements de reconnaissance mutuelle (ARM) qui ont été signés jusqu’à maintenant englobent 100 professions et métiers! C’est toute une amélioration lorsqu’on pense aux difficultés rencontrées par plusieurs immigrants français et québécois lors des démarches effectuées pour la reconnaissance de leurs diplômes!! L’entente Québec-France sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles est novatrice et constitue une première entre l’Europe et l’Amérique. Elle permettra à plusieurs travailleurs de réaliser leur rêve de pouvoir travailler à l’étranger.

Les missions de recrutement France-Québec

Le Québec fait face à une pénurie de main-d’œuvre. C’est pour essayer de pallier à ce problème que des missions de recrutement sont régulièrement organisées en France. Depuis 7 ans, une nouvelle mission de recrutement est organisée annuellement en France par Emploi Québec, le Ministère de l’Immigration, l’ANAEM, le bureau d’immigration du Québec à Paris, Pôle emploi international et PÔLE Québec Chaudière-Appalaches.

Participer à une mission de recrutement permet aux employeurs et employés potentiels de se rencontrer et d’établir un premier contact. Les entreprises ont de plus en plus de difficultés à recruter certains spécialistes et travailleurs stratégiques qui se font rares dans certaines régions du Québec. Par conséquent, il ne peuvent plus compter que sur la main-d’œuvre disponible ici. Le phénomène n’est pas amené à disparaître puisque le nombre de finissants qui sortent des écoles québecoises diminue chaque année. Le recrutement à l’étranger s’avère donc une solution intéressante pour trouver des candidats qualifiés et devient un élément à intégrer aux stratégies de gestion des ressources humaines.

Trois adresses où trouver de l’information sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles et sur les futurs missions en France: